Qu’est ce qu’un abondement en formation ?

Depuis le 1er janvier 2019, votre compte personnel de formation est exprimé en euros. Si vous envisagez de suivre une formation, vous pouvez, malheureusement,  découvrir que le montant de vos droits ne vous permet pas de vous engager dans un parcours très coûteux. Dans ce cas, que faire ? Faut-il renoncer à se former ?

Le CPF en euros

Depuis le 1er janvier 2019, votre compte personnel de formation est exprimé en euros. Si vous envisagez de suivre une formation, vous pouvez, malheureusement,  découvrir que le montant de vos droits ne vous permet pas de vous engager dans un parcours très coûteux. Dans ce cas, que faire ? Faut-il renoncer à se former ?

L’abondement

L’abondement constitue une solution financière qui va vous permettre de compléter le montant de votre compte personnel de formation. Un abondement est un ajout à une somme donnée. Ce terme est surtout utilisé dans le domaine du droit du travail, notamment en matière de participation et d’épargne salariale, et correspond à la contribution – obligatoire ou non – de l’entreprise. On retrouve aussi cette formule dans le dispositif des chèques-vacances ou des titres-restaurants où l’employeur contribue à leur achat par une contribution complémentaire. En formation, jusqu’en 2019, le dispositif d’abondement était complexe car formulé en heures ; il est maintenant évalué en euros, donc plus opératoire.

Qui peut abonder ?

Ce sont les parties prenantes de l’action de formation qui vont y trouver un intérêt.

  • Vous-même, vous pouvez décider d’investir dans votre formation. C’est la solution, bien entendu, la plus simple. Vous apportez un montant « cash » qui va vous permettre de compléter votre CPF pour vous inscrire à une formation. Pas d’autorisation ni de dossier à demander.
  • Votre employeur peut vous aider dans le financement de votre projet de formation. Cette demande est à formuler à votre responsable hiérarchique, de préférence, lors de votre entretien annuel ou auprès de votre service ressources humaines s’il en existe un dans votre entreprise. Certains besoins de formation exprimés par un salarié peuvent faire l’objet d’un abondement plus ou moins systématique (savoirs de base) ; d’autres besoins peuvent avoir été identifiés dans un accord d’entreprise. Il est à prévoir que votre entreprise ne vous aidera que si votre projet s’inscrit dans cette dernière hypothèse ou si votre démarche s’inscrit dans une orientation de développement de vos compétences dans votre emploi ou dans une perspective d’évolution interne. Il vous faudra donc préparer un argumentaire pour convaincre votre employeur.
  • La Région Ile de France s’inscrit dans une volonté politique de promouvoir l’emploi et l’attractivité économique. Si votre projet s’inscrit dans une volonté de vous former à un métier rare ou recherché par les recruteurs en Ile de France ; vous pouvez solliciter le concours de la Région et tenter d’obtenir l’aide individuelle régionale vers l’emploi AIRE2 (voir fiche spécifique) qui complétera votre CPF.
  • Des branches professionnelles soutiennent, par ailleurs, la mobilisation du CPF par leurs salariés sur un certain nombre de thématiques de formation « stratégiques » pour la branche (nouvelles technologies, langues…) et prévoient des abondements collectifs. Ceux-ci sont gérés par les Opérateurs de compétences des branches OPCO. Ils peuvent être indiqués directement sur le site moncompteformation

Tous ces abondements ne concernent que les coûts pédagogiques de formation à l’exclusion de la rémunération. Il vous faudra donc identifier un programme de formation compatible avec vos disponibilités hors du temps de travail.

Si vous souhaitez vous engager sur un parcours long et certifiant vous menant à un changement de métier ou d’activité, il est mieux d’essayer de solliciter le bénéfice d’un Projet de transition qui prendra en charge votre rémunération durant la formation (voir fiche spécifique)

A qui m’adresser pour engager ma démarche de recherche d’abondements ?

La recherche d’abondements est un exercice encore délicat et complexe car nous vivons une période de transition dans la mise en place de la réforme complète du système de formation professionnelle. Pour cette raison, il est souhaitable de vous rapprocher d’un Conseiller en évolution professionnelle CEP (voir fiche spécifique) qui, à partir de l’examen de votre projet professionnel et de vos objectifs de formation, vous accompagnera dans les éventuelles démarches à engager.

Ces articles pourraient vous intéresser

Financement métier

Que devient le plan de formation avec la réforme ?

Depuis le 1er janvier 2019, le plan de formation est devenu le plan de développement des compétences. Si l’obligation d’adapter les salariés aux exigences de leur poste de travail, d’anticiper les évolutions de l’emploi et le maintien dans l’emploi, selon le code du travail – article L 6321 – demeure, la mise en œuvre ou non d’un plan de développement des compétences relève de la décision pleine et entière de l’employeur, après consultation des représentants du personnel.

Financement métier

Choisir son organisme de formation

La France compte plus de 60 000 organismes de formation alors que le nombre de commerce de boulangerie n’atteint que 35 000 points de vente. Dans cet environnement, il n’est pas facile de choisir son organisme de formation. Cette fiche vous propose quelques conseils.