< Retour CPF & Formation

Ingénieur web et multimédia, un métier porteur en 2021

CPF et Formation chez Ziggourat

Le développement du numérique, la croissance des plateformes spécialisées dans la relation commerciale et la vente de produits ou services, le succès de la formation à distance… sont autant de constats que les métiers qui accompagnent ces mouvements vont connaître un développement quantitatif (croissance des effectifs) et qualitatifs (croissance des salaires et des revenus).

Eric Frémicourt Publié le 27/01/2021

 

Pour ces raisons, les programmes proposés par Ziggourat formation ciblés sur l’ingénieur de l’informatique – qui comprend l’ingénieur internet et multimédia ou l’ingénieur en développement logiciel – répondent à un besoin prioritaire.

 

Au-delà, La connaissance des métiers spécifiquement porteurs –  et parfois très spécialisés –  est devenue essentielle depuis la réforme de la formation professionnelle. En effet, les financeurs (Associations de transitions Pros, OPCO, Régions…) sont invités à dresser la liste de ces métiers et à privilégier les financements publics vers les filières de formation qui préparent à ces métiers.

 

Quels sont les acteurs qui produisent ces données ?

L’Agence France Compétences dresse une liste établie par des consultations d’experts et le recours à des appels à contributions auprès de structures représentatives (organisations professionnelles en particulier). Ainsi un appel à contributions fin 2020 visait a recenser les métiers porteurs d’emplois issus de quatre thématiques : la transition écologique, la stratégie de relocalisation des activités économiques, la modernisation des réseaux et infrastructures, la numérisation et l’intelligence artificielle.

 

France compétences vient de publier la liste de 20 métiers identifiés pour l’année 2021

 

  • Assistant médical
  • Ingénieur de l’informatique
  • Technicien de l’informatique
  • Clerc assistant
  • Clerc gestionnaire
  • Commissaire de justice
  • Plombier chauffagiste
  • Couvreur
  • Serrurier métallier
  • Diagnostiqueur de produits, matériaux et déchets issus des bâtiments
  • Préparateur en déconstruction
  • Technicien d’installation et de maintenance de systèmes énergétiques
  • Technicien / chef de projet en rénovation énergétique
  • Chargé de recyclage en production plasturgie
  • Chargé de process numériques de production en plasturgie
  • Technicien applicateur spécialisé dans la maitrise des nuisibles
  • Architecte Internet des objets
  • Data Engineer
  • Architecte des systèmes d’information dans les processus industriels
  • Ingénieur/Expert en numérisation des systèmes et processus de production
  • Technicien en conception d’études et développement électronique
  • Technicien en électronique

 

Les partenaires sociaux, la Région, l’Etat, les réseaux consulaires sous la présidence du Conseil régional au sein du CREFOP (Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle) déterminent la liste des métiers porteurs sur le plan régional. Ainsi pour l’Ile de France, la liste a été élargie et le préfet a validé une liste de 31 métiers.

 

 

En résumé :

Les actions de formation qui concourent à la préparation aux dits  métiers doivent donc être considérées comme prioritaires pour les financeurs publics. Il s’agit de bien de besoins ponctuels à un instant T.

 

La personne qui souhaite se reconvertir et  se former pour se préparer à un métier non identifié dans la liste devra démontrer aux financeurs, la réalité d’opportunités d’emplois dans le métier envisagé et, sans doute, insister sur l’aspect durable du besoin en compétences.

 

La liste ne prend pas en compte la création d’entreprise ce qui est bien dommage alors que l’année 2020  a connu un développement très significatif de la création d’entreprise (850 000 entreprises crées) qui reste un moyen pour un demandeur d’emploi de se réinsérer sur le marché du travail.