5 métiers d’avenir pour une reconversion réussie

À contexte particulier, situation particulière. Pour beaucoup d’entre nous, l’envie de changer de vie pro s’impose, accompagnée d’une double envie de s’éclater enfin dans des secteurs d’avenir. L’informatique et le digital sont plus que jamais des secteurs clés très dynamiques et qui embauchent. Nous avons ciblé, pour vous, 5 des métiers les plus prometteurs.

Pas de surprises, vous avez tous constaté l’essor incroyable de l’informatique boosté par le contexte si particulier que nous vivons. De nouveaux besoins émergent avec la nécessité de recruter des personnes qualifiées. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est à noter que les filières classiques de formation ne sont pas la seule voie. De nombreux autres formats plus adaptés, tout aussi performants, existent : les titres professionnels et les formations courtes et intensives se sont développés. La formation diplômante à distance est désormais possible avec une durée de cursus réduit.

Nous ne pouvons pas aborder ici l’exhaustivité des métiers existants, mais Ziggourat Formation vous propose un catalogue complet des formations d’avenir en informatique. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur 5 métiers liés au développement et à l’ingénierie logiciel, en faisant un petit détour par la stratégie de contenu.

 

Développeur Web

Compte tenu de la complexité croissante de l’écosystème digital et des dispositifs web, 2 nouveaux profils sont apparus dans les entreprises :

  • le développeur Front-end ;
  • le développeur Back-end.

Le développeur Front-end gère la partie interface, c’est-à-dire tout ce qui est visible à l’écran. Nous pouvons définir 2 domaines de compétences le concernant :

  • le design (même si ce dernier peut être confié à un web-designer) ;
  • le développement.

Les technologies et les langages les plus couramment utilisés par un développeur Front-end sont :

Le travail du développeur Front-end est facilité par l’utilisation de Frameworks. De manière très synthétique, un framework est un “modèle” prêt à l’emploi. Ils utilisent chacun un ou plusieurs langages de programmation. Les plus courants en javascript sont :

  • Jquery ;
  • Angular ;
  • Backbone.

Le développeur Back-end administre, quant à lui, le moteur, la partie cachée de tout site web. Il assure la bonne communication entre le front-end et la base de données, notamment grâce au développement d’API (Application Programming Interface). S’il doit avoir une connaissance minimale des technologies du Front-end, les principaux outils du développeur Back-end sont :

  • PHP ;
  • Javascript (il est partout !) ;
  • Python ;
  • les langages de base de données.

Il a aussi à sa disposition des frameworks, le plus connu étant Symfony.

Pour finir, si vous maîtrisez les différentes technologies citées pour le Front-end et le Back-end, vous pouvez aspirer au métier de développeur full-stack et gérer techniquement la quasi-intégralité d’un développement web !

 

Développeur d’applications

Le développeur d’applications crée, développe des programmes informatiques répondant à un cahier des charges défini avec un client, dans le respect du temps et des budgets alloués au projet. De nombreuses entreprises font appel à des développeurs d’application soit en interne soit via des ESN (Entreprise de Services Numériques).

Métier technique par excellence, il demande la maîtrise de :

  • modélisation UML ou merise ;
  • langages de programmation ;
  • environnement de développement.

Les langages les plus usités en 2021 et les plus demandés sur le marché du travail sont :

  • Python
  • Java
  • C#

Le développeur d’applications gère le testing, le versioning et applique la démarche qualité en vigueur dans son entreprise. En général, il assure la veille et la maintenance des applications informatiques.

 

Concepteur designer UI

Pour ne pas froisser les susceptibilités, ne confondez pas l’UX designer avec l’UI designer qui sont des spécialisations du métier de Web Designer. Ces deux terminologies bien semblables définissent des concepts différents :

  • L’UX (User Experience) s’attache à optimiser et à simplifier l’expérience utilisateur.
  • L’UI (User Interface) crée des interfaces utilisateurs. Selon un cahier des charges et une charte graphique préalablement validés avec le client, l’UI Designer conçoit et positionne les différents éléments d’une interface web (graphiques et textuels). C’est aussi lui qui est en charge des animations, des transitions, bref tout ce qui rend une interface user-friendly !

Un concepteur designer UI doit être créatif et doté d’excellentes compétences en graphisme. Ces principaux outils de travail, et les plus demandés aujourd’hui par les employeurs, sont :

  • la suite Adobe et notamment Photoshop, Illustrator ou Indesign ;
  • les langages du Front-end ( Javascript, CSS, HTML…).

Ziggourat Formation vous propose des programmes complets pour comprendre les enjeux du design graphique, et maîtriser les outils les plus utilisés en milieu professionnel.

 

Responsable cybersécurité

Responsable cybersécurité, encore un métier d’avenir qui ne connaît pas la crise !

En quelques mots, la cybersécurité protège les systèmes, réseaux, données et programmes contre les menaces numériques. Il assure l’intégrité des ressources informatiques connectées.

Une approche et une pratique efficace des principes de cybersécurité implique :

  • une sensibilisation des utilisateurs d’un SI aux bonnes pratiques en terme de sécurité des données ;
  • une stratégie très rigoureusement établie par l’entreprise pour anticiper et gérer les cas de cyberattaques ;
  • la mise en place et la maîtrise d’outils, de technologies visant à se protéger des attaques.

Un responsable cybersécurité assure une veille technologique et réglementaire forte, doit avoir une parfaite maîtrise des environnements réseaux et systèmes. Il doit intégrer la cybersécurité dans tous nouveaux processus de conception et dans toutes évolutions d’un SI.

 

Storyteller

Nous vous l’avons dit, l’informatique englobe bien des branches ! Faisons donc un détour par le marketing digital. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le marketing digital et la stratégie de contenu ont le vent en poupe. Le storyteller, l’un des acteurs principaux de la stratégie de contenu, a de beaux jours devant lui.

La stratégie de contenu est un plan marketing, une tactique pour diffuser de manière cohérente et avec une haute valeur ajoutée, le contenu éditorial d’une marque (quels messages, pour qui, comment, pourquoi…). C’est grâce à elle qu’une entreprise, présente sur le web, va générer du lead et de l’engagement.

Le Storytelling est un outil clé de la stratégie de contenu. C’est une méthode narrative qui véhicule et définit très clairement l’identité et le positionnement d’une marque. Elle alterne en général des composants rédactionnels et visuels.

Outre des qualités rédactionnelles, un bon storyteller doit maîtriser les enjeux stratégiques et créatifs d’une campagne transmedia (diffusée sur différentes plateformes médiatiques). Être storyteller exige une bonne dose de créativité et d’analyse des attentes.

Intégrez le monde de l’informatique. Nous avons cité ici 5 métiers clés, mais il y en a bien d’autres. Les systèmes se complexifient, de nombreuses spécialités se sont développées et les recruteurs sont à l’affût. Franchissez le pas de la formation professionnelle et faites vous accompagner par des spécialistes !

Ces articles pourraient vous intéresser

Actualités

Les contenus les plus engageants sur Facebook

L’année précédente fut quelque peu houleuse pour le réseau social Facebook. Quelques scandales ont entaché la réputation du géant Américain auprès de ses utilisateurs.

Actualités

UX Design : l’intérêt des microinteractions

La microinteraction n’a pas vu le jour sur le web, mais bel et bien dans le monde réel. En effet, des designers ont concentré leur attention sur quelques détails pour présenter des expériences concluantes avec leurs clients.

Actualités

Discriminations sexistes au travail : constat et prévention

La parole autour des discriminations sexistes au travail se libère et pourtant les messages sont parfois brouillés. Il est très compliqué de définir ce qu’est le Sexisme au travail. À quel moment juge-t-on du caractère discriminatoire d’un acte ou d’une parole ? Quels sont les dispositifs existants pour lutter contre le Sexisme au travail ?