A quoi sert le conseil en évolution professionnelle (CEP) ?

Selon l’Art. 6111-6 du Code du Travail « Toute Personne peut bénéficier tout au long de sa vie professionnelle d’un conseil en évolution professionnelle, dont l’objectif est de favoriser l’évolution et la sécurisation de son parcours professionnel. »

Le CEP s’adresse donc à tous :

  •  Salarié du secteur privé (y compris si vous êtes par ailleurs étudiant ou retraité)
  • Agent du secteur public
  • Travailleur indépendant
  • Personne en recherche d’emploi
  • Artisan
  • Profession libérale
  • Auto-entrepreneur
  • Jeune sorti du système scolaire sans qualification, ni diplôme

Qui contacter ?

France compétences a désigné en 2019 différents opérateurs privés chargés de mettre en œuvre le CEP. L’organisme avec lequel vous pourrez suivre le CEP dépend de votre situation (salarié, demandeur d’emploi…) et de votre lieu d’habitation.

Le service est accessible sur le site www. mon-cep.org

Les Objectifs

L’objet du CEP est centré sur l’adéquation d’un projet professionnel aux besoins en compétences de l’économie. Le projet professionnel doit donc s’inscrire dans la perspective d’une employabilité. Le Conseiller va donc :

  • Accompagner la personne dans la formalisation et la mise en ouvre de ses projets d’évolution professionnelle en lien avec les besoins économiques et sociaux existants et prévisibles dans les territoires

Cette prestation comporte différents niveaux d’intervention :

L’information directe des personnes sur les modalités d’accès au CEP, sur son contenu ; Les renseignements peuvent être obtenus par mail ou téléphone, sessions d’informations ; l’information des personnes par entretiens individuels….

Le CEP ne se substitue pas aux entretiens professionnels proposés par votre entreprise, qui sont obligatoires, et dont l’organisation incombe à la responsabilité de votre employeur si vous êtes salarié(e).

L’objet du CEP est, en effet, de:

  • Faciliter l’accès à la formation en identifiant les compétences de la personne, les qualifications et formations répondant aux besoins qu’elle exprime ainsi que les financements disponibles.
  • Accompagner les salariés dans leurs projets de transition professionnelle.

En ce sens, la prestation répond aux besoins des personnes qui n’ont pas la possibilité de mener cet entretien professionnel mais aussi à tous ceux qui souhaitent changer d’orientation professionnelle, de métier ou d’activité.

La prestation, en 2019, est formalisée selon deux niveaux d’intervention :

Dans le cadre du premier niveau, le conseiller vous informe sur :

  • votre environnement professionnel et l’évolution des métiers dans votre région ;
  • un secteur d’activité qui vous intéresse

A un second niveau de prestation, le conseiller vous permet :

  • de mieux connaître vos compétences, de les valoriser ou d’identifier les compétences à acquérir pour favoriser une évolution professionnelle ;
  • d’identifier les emplois correspondant aux compétences que vous avez acquises ;
  • d’être informé sur les différents dispositifs à mobiliser pour réaliser votre projet d’évolution professionnelle. Dans ce cas, le conseiller vous accompagne et recherche les financements utiles à la concrétisation de votre projet.

Modalité et perspectives du CEP

La prestation est gratuite quelque soit le public bénéficiaire. Elle s’inscrit dans l’offre de services incluse dans le service public régional d’orientation. Les données recueillies à l’occasion du CEP permettent d’alimenter les décisions de France Compétences et de la Caisse des dépôts en matière de formation (actions à promouvoir, financements à optimiser…).

Ces articles pourraient vous intéresser

Financement métier

Indépendant : Peut-on accéder au financement de sa formation ?

En tant qu’indépendant, vous pouvez exercer un métier soumis à une formation obligatoire (CAP, habilitations diverses ….) ou vous pouvez souhaiter vous perfectionner. Le Compte personnel de formation était jusqu’à la réforme de la formation réservé aux salariés ou ouvert sur des conditions restrictives pour les non salariés. Il est dorénavant ouvert à tous les actifs quelque soit leur statut et fait l’objet d’un remaniement pour certaines catégories.

Financement métier

Les formations obligatoires

Avec la loi Avenir professionnel, l’entreprise n’est pas tenue de réaliser un plan de développement des compétences (l’ancien plan de formation) ni de consacrer un effort financier minimum à la formation de ses salariés (l’ancienne obligation légale).