< Retour Webmarketing

Google BERT en 3 points clés

Webmarketing chez Ziggourat Formation

S’il y a une mise à jour Google que le monde du SEO (Search engine optimisation) se devait de surveiller en 2019, c’est bien BERT. Déployée en France depuis le 9 décembre 2019, BERT est considéré par Pandu Nayak lui-même comme « Une avancée significative de notre compréhension des requêtes ».

Publié le 17/12/2019

 

Explications sur la mise à jour Google BERT

BERT est l’acronyme de Bidirectionnal encoder representations from transformers. C’est un modèle de langage dit pré-entraîné qui repose sur des réseaux neuronaux. Il a été développé par les équipes Google qui planchent depuis des années sur le traitement de langage naturel (NLP). BERT s’appuie sur des techniques issues de l’Intelligence artificielle (IA) et plus précisément sur le deep learning. Concrètement, la vraie révolution de BERT, et de votre moteur de recherche Google, réside dans sa capacité d’apprentissage par l’exemple. Son objectif est de mieux interpréter des insights, ou intention des requêtes, afin d’y répondre très précisément. C’est un modèle NLP dit bidirectionnel parce qu’il lit un contenu rédactionnel dans sa globalité et dans les deux sens. Et grâce à une architecture made by Google, le Transformer, il apprend les relations contextuelles entre les mots. BERT peut donc mieux interpréter les différents types de demande et apporter une réponse très pertinente aux requêtes écrites ou orales.

 

Que fait la mise à jour BERT de Google et comment ?

BERT est un algorithme très puissant qui peut mener à bien plusieurs types de tâches comme par exemple :

 

  • la traduction en mode pré-entraîné puis sans entraînement ;
  • la comparaison sémantique entre deux phrases ;
  • l’analyse logique de phrases.

Dans le cas du Search engine result page (SERP), la compréhension sans ambiguïté du sens des requêtes repose sur :

 

  • l’analyse des nuances polysémiques ;
  • la résolution des problèmes d’homonymie ;
  • la résolution des anaphores, ou plus clairement, la capacité à lier les entités aux pronoms qui les désignent.

Chaque mot devient important et est interprété dans son contexte en tenant compte des mots voisins. Les prépositions « de », « pour », etc., prennent toute leur valeur. Google illustre le fonctionnement de BERT avec la requête « 2019 Brazil traveler to usa need a visa ». L’interprétation ou non de la préposition « To » renvoie deux résultats diamétralement opposés.

 

Quel impact a BERT sur le référencement naturel ?

Google estime qu’il n’y a pas de véritables actions d’optimisation à mener pour être mieux référencés avec BERT. Cependant un algorithme intelligent qui analyse mieux l’intention des utilisateurs impacte forcément le référencement naturel. Les contenus pertinents sont plus que jamais incontournables pour espérer ranker, c’est-à-dire apparaître dans les premiers résultats du SERP. Les stratégies éditoriales doivent se concentrer sur ce nouveau paradigme et proposer des contenus précis, structurés et faciles à lire.

BERT impacte entre 10 et 15 % des requêtes et plus particulièrement les requêtes longue traîne. Pourquoi ? Parce que tout simplement, il y a plus de chances qu’une requête longue traîne se rapproche du langage naturel. Les requêtes constituées de nombreux mots sont plus à même de correspondre à l’intention de l’utilisateur. Il ne faut pas oublier que de nombreuses requêtes sont orales.

Les autres techniques SEO, tel que le netlinking, ne sont pas concernées par BERT. Ziggourat vous invite à participer à sa formation SEO pour maîtriser toutes ces règles de référencement naturel.

 

Que faire pour ne pas perdre de trafic avec BERT ?

Tout bon référenceur va vérifier l’impact d’une mise à jour du SERP sur le trafic des sites. BERT n’échappe pas à la règle. Les référenceurs SEO, notamment en charge du contenu rédactionnel, devront auditer les sites. L’objectif est d’agir, ou d’anticiper si possible, une perte de trafic et un déclassement dans le SERP. L’idéal est d’utiliser la Search Console et Google analytics, outils incontournables pour une vue précise et exhaustive du trafic des sites. Plusieurs actions sont envisageables :

 

  • cibler les requêtes imprécises à reformuler ;
  • identifier les requêtes à l’origine de l’éventuelle baisse ;
  • lancer un rapport de comparaison ;
  • ajuster et reformuler le cas échéant le contenu.

Pour les nouveaux contenus, il sera intéressant d’étudier l’évolution des requêtes les plus populaires.
Le référencement payant et la présence sur les réseaux sociaux ne sont pas impactées par BERT. Ces techniques doivent toujours être utilisées en complément du référencement naturel. Ziggourat vous invite à découvrir tous les modes de référencement avec son programme complet de formation SEO, SEM, SEA et SMO.